Regard !

Clic sur image !

Marine Le Roux Etudiante en 4ème année Design à l’EESAB

Ecole Européenne supérieure d’Art de Bretagne

marine.lerx@gmail.com

L’EESAB et le RIEM

L’école Européenne Supérieure d’Art de Bretagne 
un partenariat intéressant,

A l’initiative de ce projet  trois enseignants basés à Rennes, Brest et Lorient. Nicolas Floch, Erwan Mével et Jocelyn Cottencin. Le principe existe déjà à bord de péniches ou d’autres éléments de transports terrestres. Mais jamais personne n’a eu l’idée d’utiliser un ancien navire de pêche pour y accueillir des élèves et des projets artistiques liés à la mer  Pas étonnant que le concept naît en Bretagne, forte de ses 3.000 km de côtes ! Les enseignants en arts plastiques ont choisi ce bateau de travail pour en faire « un navire de recherche artistique et pédagogique pensé comme un atelier mobile ». Cette plate-forme de travail peut accueillir et loger douze personnes pour des projets d’une semaine à deux mois. Projets de master, échanges Erasmus, travaux thématiques de tous niveaux… L’ancien chalutier devrait être utilisé autour de 80 jours par an. À bord, pas le confort d’un navire moderne, pas de floriture et surtout une promiscuité qu’il faudra accepter. Huit à neuf étudiants se retrouveront 24 h sur 24 à bord de ce vieux navire en bois, en compagnie de leurs enseignants et du capitaine embauché pour l’occasion. Il faudra s’habituer à cet environnement spartiate, résister au mal de mer et apprendre à travailler dans un espace clos, partagé et plutôt restreint. Les étudiants, eux-mêmes, ont dessiné et réalisé une partie des aménagements intérieurs, les couchettes étant installées tout en bas, dans l’ancienne cale à poisson ! Aller à la rencontre d’autres territoires, d’autres cultures, d’autres discipline. Et désireux de faire encore plus partager ce milieu nautique,  les éléves devront faire des prèlèvements d’échantillons d’eau afin de contribuer à la science marine participative.
Une bonne initiative dans ce programme  innovant

 

Algue-Laminaria_2