3ème Rencontre des Sciences Participatives du Littoral

Mercredi 12 décembre dernier, la 3e Rencontre des Sciences Participatives organisée et animée par le RIEM a réuni une cinquantaine de personnes. Implication, écoute et bonne humeur étaient au rendez-vous ! Elus, Citoyens, associations, gestionnaires ont activement participé à cette matinée, autour du thème : Le Citoyen…le Bénévole, acteurs des sciences participatives. Lire la suite de « 3ème Rencontre des Sciences Participatives du Littoral »

La bioluminescence

La lumière nous donne la capacité de voir ce qui la rend très utile à nos yeux. Elle nous est si essentielle qu’on a appris à l’apprivoiser et à la faire apparaître dans l’obscurité. Mais de nombreuses espèces marines (et également terrestres) nous ont devancé et cela depuis bien des années en produisant leur propre lumière : c’est la bioluminescence !

Lire la suite de « La bioluminescence »

Aires Marines Educatives

Une « aire marine éducative » (A.M.E) est une zone maritime littorale de petite taille gérée de manière participative par les élèves d’une école primaire suivant des principes définis par une charte. L’école est ainsi placée au sein d’une dynamique territoriale impliquant la commune concernée, mais aussi des associations d’usagers ou environnementales. (Sce A.F.B) Lire la suite de « Aires Marines Educatives »

Macro-déchets flottants (ObsenMer)

Le RIEM (Réseau sciences marines participatives), en partenariat avec l’Ifremer et le ministère de la Transition écologique et solidaire, joue le rôle d’intermédiaire entre les plaisanciers et les scientifiques. Il organise les actions des bénévoles en navigation côtière et hauturière, assure leur formation aux protocoles scientifiques., valide, pré-analyse et transmet les données collectées aux chercheurs. Lire la suite de « Macro-déchets flottants (ObsenMer) »

Etude du phyto (Secchi)

Application Secchi-Phytoplancton : suivre et comprendre les effets du changement climatiqueSecchi-site

Les marins ont été encouragés à prendre part à une étude globale unique, utilisant une application sur téléphone mobile pour suivre et enregistrer les effets du changement climatique.

Le projet de science participative va mesurer la concentration du phytoplancton marin, de minuscules petits organismes qui peuplent l’ensemble des océans et qui sont à la base de la chaîne alimentaire.

Les scientifiques craignent que ces organismes soient en train de décliner à cause de l’élévation des températures, phénomène qui pourrait, si confirmé, avoir des conséquences sur l’ensemble de la vie marine.

Lire la suite …